"Mais on se gèle!!"

Publié le par Estelle Little

"Mais on se gèle!!"

Vous décrire la température et le climat en Russie, c'est comme qui dirait une mission impossible. Trop de paramètres entrent en jeu, l'altitude, la latitude, la proximité de océans ou mers, le vent, les micro-climats... Pour synthétiser quand même, dans la majorité du pays, il n'y a que deux saisons – l'été et l'hiver. L'automne, le printemps .. Connais pas ou en tous cas, je n'ai pas eu l'occasion d'en jouir !

Le passage des températures les plus chaudes aux températures les plus froides est effectivement extrêmement rapide. Pour l'exemple, je suis arrivée à Kazan le 4 août, la température y était d'entre 25 et 35 degrés en début de mois et a tranquillement diminué pour atteindre entre 15 et 20 degré début septembre. Après une courte semaine à Helsinki (Finlande) – Talin (Estonie) dans l'attente de mon visa, j'ai pu encore profiter de Nizhni avec une température « estivale » une petite semaine pendant laquelle les couleurs étaient splendides (Je comprends mieux le camarade Pouchkine) .

Mais voilà, début octobre, c'est le drame : 5 degrés et de la BOUE !!! Le 15 octobre, 1er jour de neige qui heureusement a fait geler cette boue crasseuse, mais m'a aussi contrainte à l'achat de chaussures d'hiver. Le 20 octobre, chute libre du thermomètre qui descend en dessous des -5 pour une bonne semaine avant de remonter autour de 0 en novembre et définitivement retomber dans les – 9 ou 10 le 20 novembre, me contraignant donc à sérieusement envisager l'achat d'une bonne vieille doudoune 80% plume d'oie et 20% duvet ! Mais, « le vrai hiver n'est pas encore arrivé ! » comme diraient les copains. « Mais c'est quoi le vrai hiver bon sang, il faisait -19 degré hier !! » « tu le sauras bien assez tôt. Prépare toi à courir chez Sportmaster pour acheter des vêtements thermorégulateurs ». Aie, aie, aie..

Soit, je ne me plains pas, je suis relativement bien lotie à Nizhni quand je sais qu'il peut faire en moyenne −28 °C dans les plaines de Sibérie occidentale, et −45 °C en Sibérie orientale. Et puis, si le froid est poignant, il reste néanmoins sec et peu de venteux. En d'autres termes, avec des bons collants, il est encore possible d'envisager les jupes. Enfin, « envisager les jupes », je parle évidemment pour les russes qui sont génétiquement aptes à supporter le froid. Moi, j'ai depuis octobre oublié cette idée en constatant que je portait déjà des collants sous mes pantalons !

Pour finir, ici pour le moment il neige relativement peu (pas plus de 40 cm). Il gèle tout les matins ce qui rend les arbres magnifiques – pas besoin de déco de noël. Pour couronner le tout, le soleil est presque omniprésent. Je m'attendais à souffrir du manque de luminosité en raison de nos nuits relativement longue (de 16h à 8h), mais le soleil est tellement puissant que j'ai toujours mon apport journalier de vitamine D et donc toute l'énergie nécessaire !

Bon, vous l'aurez compris, je positive énormément. Le pire n'est pas encore passé et m'attend pour janvier/février. On en reparlera à ce moment là ! :)

"Mais on se gèle!!"
"Mais on se gèle!!"

Publié dans menu2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article